vendredi 19 août 2011

Quand souffle le vent du Nord, de Daniel Glattauer

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d'amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Et voilà une lecture pour le moins étrange : bien que les pages se tournent toutes seules et qu'elles nous rendent accro, j'ai eu du mal à adhérer au contenu. 

C'est l'histoire de deux personnes que rien ne poussait à se rencontrer mais, grâce à plusieurs mails mal adressés, en viennent à discuter et à se connaître. Une règle tacite les empêche de raconter leur quotidien pour créé une bulle rien qu'à eux "à l'extérieur" de celui-ci (ou "à l'intérieur" j'ai eu un peu de mal à suivre), libre de toute convention sociale et de "bien pensé". Emma peut être enfin Emmi quand elle discute avec Léo et Léo peut tout raconter à Emmi. Leur histoire se construit donc, mail après mail, pour tendre vers un quelque chose incertain.

Si le pitch de départ pouvait me plaire (connaître une personne jour après jour sans se rencontrer jusqu'à devenir accro à sa boîte mail, ça me rappelle vaguement quelque chose)  j'ai trouvé la majorité de leur échange surréaliste car, de mon point de vu, on ne peut pas vraiment connaître quelqu'un quand on ne connait pas son quotidien, ses points de vue, ses réactions en dehors du monde virtuel, ce qui l'énerve, ce qui le fatigue ... Chacun leur tour ils refusent que le quotidien vienne s'inviter dans leur échange, ils préfèrent des discussion plus abstraites. Tellement abstraites que j'ai eu parfois du mal à comprendre le contenu ou l'idée évoquée. Et pourtant, malgré cette absence de discussions concrètes, ils en viennent à se connaître et à comprendre qui est de l'autre côté de l'écran. A la fin du livre, je me pose encore la question : se connaissent-ils vraiment ?


L'idée d'imaginer et idéaliser une personne que l'on a pas rencontré nous suit tout au long du livre, et le thème principal du livre en devient d'ailleurs : vaut-il mieux garder ses illusions et ne jamais se rencontrer ou le faire et les briser ? Pour moi, la réponse est évidente, mais pour eux elle semble ne pas l'être.

Au niveau de la forme, le livre se présente comme un échange de notes entre Emmi et Léo en mettant toujours combien de temps après la réponse à lieu, ce qui permet de re-situer la discussion. Il manque quand même la présentation de l'expéditeur car j'avoue parfois que j'étais perdue et je ne savais pas qui répondait, surtout quand les mails sont courts.

En conclusion, bien que leur échange nous donne envie de tourner les pages, je reste septique sur leur histoire d'amour. Je peux comprendre que l'attente de mails devienne addictif (j'en ai la preuve tous les jours avec les CDP) mais pour moi on ne peux pas connaitre vraiment une personne quand on reste uniquement dans l'abstrait. Le quotidien fait partie de nous, nous change, nous façonne, sans lui il manque une partie de nous même dans cet échange. Je lirai la suite car je suis curieuse et que j'ai aimé ma lecture, mais je n'adhère pas totalement à leur histoire.

Avec les copines, on a lu ce livre plus ou moins ensemble, vous pouvez donc retrouver les avis des cops ici : Heclea, Mallou et Choukette.

5 commentaires:

heclea a dit…

Cool que tu lises la suite, tu pourras me la raconter comme ça :D

Bon bah on est assez d'accord hein, comme souvent quoi !

Frankie a dit…

Je n'ai pas aimé ce livre. L'idée de base était bien mais je n'ai pas aimé les personnages et à vrai dire je me suis ennuyée. Heureusement que le livre est court !

Mypianocanta a dit…

Addictif mais pas inoubliable ! Quand à la connaissance de quelqu'un, je suis d’accord avec toi : il faut plus que des échanges de mails abstraits pour que cela marche. Je ne lirai pas la suite : j'ai trouvé la fin parfaite comme ça =)

Benjamin59 a dit…

Une bonne lecture, je dois avouer que j'ai bien aimé et que je me ferais un plaisir de lire la suite une fois le format poche disponible :)
Un bon week-end à toi & à très bientôt.
Benjamin...

Cess a dit…

Moi j'ai tout aimé dans ce livre...
Ceci dit, vraiment, je ne suis pas sûre que tu doives lire la suite, si tu es tant mitigée par celui là.
Rien de bien nouveau dans la suite, on reprend le même procédé, et si Léo et Emmi ne t'ont pas fait vibrer dans celui là, je vois mal comment ils pourront t'emballer dans la suite... Mais c'est mon avis!