mardi 18 octobre 2011

Lycée Out, de Claire Loup

Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe? Pleurer? Ce n'est pas le genre d'Emma. Se venger, sûrement, d'autant qu'il est davantage question d'amour-propre que de grands sentiments. Et la vengeance d'Emma est somptueuse, imaginative, inattendue. L'amoureuse délaissée devient une redoutable combattante, une " Napoléonnienne de l'amour ", comme elle se surnomme elle-même. Le seul détail que la brillante stratège a négligé, c'est qu'elle attirerait l'attention d'un garçon inconnu qui lui donnerait la réplique en se dissimulant sous le pseudo de Don Juan.

Repéré il y a quelques mois sur le blog de Cess, ce livre n'est pas resté 3 jours dans ma PAL (en lecture il faut suivre son instinct).

Bon je dois le dire tout de suite, j'ai adoré ce livre. A partir du moment où je l'ai ouvert, je n'ai pas su le reposer.

J'ai particulièrement aimé la truculence du personnage principal, son humour, sa manière de voir et de vivre les choses, et surtout de les dire. En fait, pendant tout le livre, j'avais l'impression de retrouver Cécile (des Lectures de Cécile donc) à qui Emma ressemble beaucoup. J'ai donc énormément apprécié les écrits d'Emma dans Lycée Out (que l'on peut lire de temps en temps et qui donnent une certaine fraîcheur à tout ça), et je dois avouer que s'il y en avait eu plus ça n'aurait pas été pour me déplaire.

L'histoire, quand à elle, n'est certes pas très originale, mais est portée par des personnages qui lui donnent tout son intérêt. Un seul tout petit bémol cependant : bien que j'ai beaucoup aimé les derniers mots du livre, je dois dire qu'avoir un ou deux chapitre en plus ne m'aurait pas déplu. On arrive sur un petit goût d'inachevé je trouve. Alors, à moins que l'on me dise qu'il y a une suite, ça reste un peu trop abrupte à mon goût.
J'ai été bien surprise par contre que le livre se passe en France. Il y a donc tout un tas de références qui nous parlent directement et qui n'auraient pas eu leur place dans un livre traduit. J'avoue que voir nos auteurs français faire aussi bien que nos amis transatlantiques n'a pas été pour me déplaire !

Voilà donc un roman léger, porté par des personnages vraiment sympathiques, aux langues bien pendues, qui lui donnent toute sa fraîcheur et son peps. Vraiment un très bon moment  en perspective !
Allez, soyez gentilles avec moi et dites-moi qu'il y a une suite. 

7 commentaires:

Cess a dit…

Je pars rougir un peu et reviens lire la suite du billet :)

Cess a dit…

Me revoilà.
Je suis très contente qu'il t'ait plu autant qu'à moi et je t'avoue que même si je ne me souviens plus exactement de la fin, je me rappelle aussi avoir été frustré!
Et je crois malheureusement qu'il n'y a pas de suite!
Sinon Emma me ressemble? :) hihi me souviens plus trop trop d'elle si ce n'est qu'elle m'avait plus, mais tant que je ressemble pas à la fille avec qui couche de temps en temps (Cecile justement) Don Juan ça me va! Ah ah!

Aily a dit…

Franchement j'ai trouvé que les écris d'Emma ressemblaient aux tiens. Le ton ironique et cynique qu'elle emploie se retrouve dans tes billets de lire que tu n'aimes pas. Je ne sais pas si tu aies une Napoléonienne de l'amour mais en tout cas vous avez un peu le même genre de regard sur les choses.
Et voir ces billets sur ton blog, ça ne m'aurait pas choqué !

Malou a dit…

Tu m'intrigues beaucoup là !!! Je note dans la wish :)
C'est marrant qu'elle t'es fait penser à Cess ^^

hylyirio a dit…

Je l'ai commencé hier soir, et pour l'instant, j'adore :)
chouette avis, en tous cas

Aily a dit…

J'espère que ça te plaira jusqu'au bout^^

Et pis Merci ^^

lasardine a dit…

ha tiens, tu me rappelles que je l'ai noté depuis un moment ce titre...